Itokawa : Une cacahuète cosmique plutôt étrange

Image : ESO
Image : ESO

 

Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à un astéroïde? Pour la plupart d’entre nous, la dernière chose à laquelle nous voudrions penser serait une cacahuète. Cependant, des observations récentes par l’Observatoire austral européen et la JAXA montrent que l’astéroïde Itokawa ressemble à une cacahuète. Avec l’aide du New Technology Telescope (NTT), les astronomes ont découvert que cette cacahuète cosmique est plus complexe qu’on ne le pensait à l’origine.

 

Une cacahuète disséquée

 

Quand on regarde une cacahuète, qu’il s’agisse d’une cacahuète naturelle ou en polystyrène, ou bien qu’il s’agisse d’une cacahuète cosmique, les propriétés physiques, très simples, sont les mêmes; elle est séparé en deux parties distinctes. Ce qui rend Itokawa si unique est que ses différentes parties ont des densités différentes. Les astronomes se sont réunis autour des images capturées par le NTT entre 2001-2003 et Hayabusa, au Japon, en 2005, afin de mesurer les changements dans la luminosité d’Itokawa durant sa rotation. La rotation de l’astéroïde et ses changements au fil du temps ont été précisément mesurés à partir de ces données. Les calculs, mis en relation avec la forme étrange de l’astéroïde, indiquent que ce qui se trouve en son centre est extrêmement complexe. Cette découverte est un grand pas vers la compréhension de la façon dont ces corps rocheux se forment.

 

L’effet YORP

 

Gros plan d'Itokawa. Image : ESO
Gros plan d’Itokawa. Image : ESO

La rotation des astéroïdes et autres petits corps peut être modifiée par la lumière du soleil, il s’agit d’un effet connu comme l’effet YORP (Yarkovsky-O’Keefe-Radzievskii-Paddack). C’est un cycle : les astéroïdes absorbent la lumière du Soleil, et à leur tour, émettent de l’énergie thermique. La forme irrégulière de certains astéroïdes comme Itokawa empêche la chaleur d’être émise de manière uniforme, modifiant ainsi la vitesse de rotation. Une équipe d’astronomes a mesuré l’effet YORP sur la rotation d’Itokawa et a calculé une modification de seulement 0,045 secondes par an. Ces résultats étaient surprenants et la seule explication d’un changement si peu important serait la différence de densité entre les deux parties d’Itokawa.

 

Il s’agit de la première fois que les astronomes réussissent à observer, si l’on peut dire, les entrailles très complexes d’un astéroïde. Ce rare aperçu de l’intérieur d’un astéroïde soulève des questions sur la façon dont ces corps rocheux complexes se forment. Une hypothèse très probable serait que les astéroïdes ayant une forme semblable à celle d’Itokawa se formeraient par la fusion et entreraient en collision avec d’autres astéroïdes, expliquant ainsi la différence de densité. Notre nouvelle capacitéà plonger au coeur ​​des astéroïdes fournira une nouvelle compréhension de ces corps rocheux mystérieux.

 

Vous voulez en savoir plus? Consultez le communiqué officiel ici (en anglais).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>